BOULEVARD TRIOMPHAL : LES ÉTERNELS TRAVAUX DE SOCOBA

Malgré des garanties de livraison du chantier pour ce mois de novembre 2021, données au Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, les travaux sur l’axe échangeur de Sociga-Mbolo, effectués par l’entreprise de BTP Socoba s’éternisent. Sur le chantier, le remplacement des ouvrages défectueux et le bitume dégradé par l’action des engins de la société ne laissent pas présager un respect des délais.

Depuis plusieurs mois, circuler en voiture sur le Boulevard Triomphal Omar Bongo est une véritable gymnastique. Entre les déviations imposées par les travaux de l’entreprise de BTP Socoba et les files que cela occasionne, la patience doit être de mise lorsqu’on décide d’emprunter cet axe urbain.

Sur le chantier, les engins de la société de BTP occupent encore à plusieurs endroits la voie. Signe que beaucoup reste encore à faire et que le délai de novembre, donné en août 2021 par le PDG de Socoba, Jean-Claude Baloche Ondimba, comme garantis de livraison du chantier au Premier ministre, ne sera pas respecté. A d’autres endroits, le bitume construit dans les années 80 par les Yougoslaves a été dégradé sans être réhabilité.

Sur certains axes de cette voirie urbaine, la fin des travaux coïncide avec des inachevés. C’est le cas de l’axe Hotel de ville-Sénat où, la réhabilitation du bitume dégradé, les séparateurs de voies modifiés et certains giratoires ne sont pas encore effectifs. Cet axe, comme d’autres d’ailleurs où les engins de la société ont laissé leurs empreintes est synonyme de désordre.

Cette lenteur occasionne à certains endroits du chantier, des embouteillages et des accidents faute à des tracés de voies adaptés à certains types de véhicules (gros porteurs). Ce qui pénalise les usagers de la route.

Plus qu’une semaine sépare la société de Jean-Claude Baloche Ondimba du délai de livraison de novembre. Sur le chantier, la société montre des signes de faiblesse quant à sa capacité à tenir ses engagements contractuels auprès du Gouvernement.

Lors de la réalisation de ce reportage hier, mardi 23 novembre 2021, l’absence des employés de la société ne nous a permis d’en savoir plus sur la lenteur de la livraison de ce chantier.

Ce matin encore, notre rédaction a tenté de contacter la société de BTP par le canal téléphonique mais en vain. En cas de besoin d’explication, Médias241 est disposé a donné la parole à l’un des responsables de cette société.

Michaël Moukouangui Moukala

Livraison
Urban FM