spot_img

Conseil d’Etat: Installation de 44 magistrats

LIBREVILLE GABON (médias241.com) – Promus par le conseil supérieur de la magistrature (CSM) le 3 Juillet dernier, le Conseil d’État a procédé, ce 9 Octobre 2018 au Palais de justice de Libreville, à l’installation des quarante magistrats affectés dans les neuf provinces du pays au sein des tribunaux administratifs relevant de son ordre.

« Votre installation marque le point de départ d’une carrière que je vous souhaite longue et fructueuse. En vous souhaitant la bienvenue dans l’ordre que vous aviez librement choisi, je vous exhorte à satisfaire, tout au long de votre parcours, aux exigences de probité, de rigueur, de pondération, mais surtout de courage qu’appelle l’exercice de toutes vos charges », a déclaré le président du Conseil d’État, René Aboghe Ella.

Conformément aux dispositions de l’article 140, de l’ordonnance  No : 00026/2018, du 11 Août 2018: «Le Conseil d’État est la plus Haute juridiction, en matière administrative et a compétence sur toute l’étendue du territoire national. » II a pour rôle essentiel, de traiter tous les contentieux de l’élection des membres des conseils locaux et d’assurer la nécessaire continuité du service public».

« A nos jeunes collègues, je leur demande d’être des excellents magistrats, une fois, installés. L’ancien président de la Cour suprême du Sénégal, Kéba Mbaye n’avait-il pas dit, je cite : « Ce qui fait l’excellent magistrat, c’est l’intégrité et le savoir. C’est l’amour de la vertu et le zèle de la justice. Celui-là n’est ni dans le peuple, ni hors du peuple. Il se contente d’être un bon magistrat, c’est tout! Sans le bénéfice de ces quelques observations, je requiers qu’il vous plaise, M. le premier président, de procéder à l’installation des intéresser,  me donner acte de mes réquisitions et dire que du tout, il sera dressé un procès-verbal conformément à la loi», a indiqué le commissaire général à la loi, Bruno Lependa.

Ces magistrats qui ont été installés, ont une prise de fonction coïncidant avec la rétrocession au profit des juridictions gabonaises, dans la gestion du contentieux relatif, aux élections locales et bien d’autres.

« Mesurant la délicatesse de cette matière, eu égard aux convenances liées à votre statut, j’ambitionne qu’au sortir de ces élections, la crédibilité des juridictions administratives soit confortée. Vous aurez ainsi contribué, au rayonnement de l’ordre. Je vous souhaite un départ vers vos juridictions respectives », a conclu le président du Conseil d’état, M. Aboghe Ella.

Les quarante magistrats seront affectés dans les différentes juridictions du pays très prochainement.

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille