spot_img

Culture: Bunny Claude Massassa au Festival d’Angoulême



Jeune et talentueuse, la photographe gabonaise Bunny Claude Massassa a traversé les frontières de son pays depuis le 30 mars dernier pour atterrir à Angoulême en France où elle participe au Festival l’Emoi photographique 2019.

Avec sa création “Envoûtement” déjà présenté ici dans la capitale Libreville, Bunny Claude Massassa participe à la 7e édition de l’un des plus grands festival photographique au monde. Cette plateforme permet à cette artiste contemporaine de faire valoir sa troisième création aux côtés des autres vingt-cinq photographes retenus après appel à candidature .

 Constituée de 10 œuvres, l’exposition de Bunny qui est un mélange de genres artistiques liant la photographie, la peinture et l’installation, parle de l’emprisonnement de son âme jusqu’à sa libération. Un attachement profond entre l’homme et l’être, une existence de deux mondes qui sont étroitement liés. « La particularité de cette production est qu’elle mêle deux énergies, deux forces étroitement liées dont on n’a pas conscience. Aujourd’hui, beaucoup se focalisent plus sur la nutrition des corps physiques, au détriment du côté spirituel. Cette création est un cri d’alarme lancé pour mon âme », explique-t-elle. 

Placée sous le thème  « Mystères et enchantements : de l’obscurité à l’émerveillement », cette édition qui s’étend jusqu’au 5 mai et qui a pour objectif de donner à voir par l’intermédiaire de l’exposition un panorama large de la pratique photographique, démontre à suffisance que le travail très originale de Bunny Claude Massassa mérite du soutien et des encouragements.


Pierre Rolland

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille