spot_img

Esther Miracle : deux semaines après, le Gabon entre espoir et compassion

Deux semaines après le naufrage du navire Esther Miracle aux larges des côtes gabonaises, le bilan fait état de 124 personnes secourues, 28 décès dont 4 corps non identifiés.

Dans la nuit du 8 au 9 mars 2023, l’Esther miracle, navire de la compagnie Royal Cost chavirait entre Libreville et Port-Gentil. Deux semaines plus tard, entre espoir et désarroi, les recherches se poursuivent toujours.

« (…) La douleur demeure intacte. Les recherches se poursuivent, et avec elles, l’espoir de retrouver les personnes toujours portées disparues afin que chaque famille puisse rendre un dernier hommage à ses êtres chers. », affirmait à ce propos la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba dans une publication sur sa page Facebook.

Prenant le taureau par les cornes, le gouvernement a engagé depuis, une série de mesures d’une part pour accompagner les rescapés et familles de victimes. Au nombre de ces mesures, une cellule de soutien psychologique mise en place par la Croix-Rouge Gabonaise.

D’autre part, le gouvernement a également annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire. Une série de sanctions ont été prise à l’endroit des personnes dont la responsabilité est engagée dans ce drame. Des hauts cadres de la marine ont à cet effet été interpellés. En outre, sommé d’une responsabilité politique, le ministre Brice Constant Paillat a rendu démission. A la suite le Premier ministre Alain Claude Bilie By a prévenu qu’aucun responsable de ce drame ne sera épargné.

Le gouvernement continue de multiplier les actions pour sauver des vies et apporter le soutien nécessaire aux rescapés et familles de victimes.

Alice ZANG

Alice Zang
Alice Zanghttps://medias241.com/
Journaliste et intervieweuse politique - société
Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille