spot_img

Gabon: SCANDALE ALIMENTAIRE : 140 TONNES DE NOURRITURE AVARIÉE !

Rapportée par nos confrères du quotidien l’Union, la dernière opération de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) s’est soldée par la destruction de 140 tonnes d’aliments impropres à la consommation. Poissons et ailes de poules confondus.

Véritable scandale alimentaire lorsque l’on sait que le Gabon importe pas moins de 120 millions de tonne de viande chaque année.

Les résultats de l’enquête de la DGCRF, avec à sa tête M. Emmanuel Eyeghe Nze, Directeur Général de ladite structure, a fait ressortir le danger permanent que représente l’importation de ces denrées sur le sol Gabonais. En effet, il est question ici de fraudes alimentaires, de faux et usage de faux en référence à la falsification des dates de péremption mais aussi l’absence de documents d’importation.

Les entreprises responsables de ces multiples infractions n’ont pas été citées et restent donc inconnues des populations à qui revient le droit de connaître les opérateurs économiques commettant des actes aussi répréhensibles que dangereux, quand on sait que 420 000 personnes meurent d’intoxication alimentaire à travers le monde et que 125 000 sont des enfants de moins de 5 ans, nous indique l’OMS.

Le quotidien nous révèle que ces 140 tonnes d’aliments avariés avaient déjà trouvé des acheteurs auprès de ceux que nous appelons communément les « braiseurs » de « nikes » et autres grillades qui font fureur dans toute la capitale librevilloise et au-delà. Ainsi, le constat est alarmant quant au nombre de milliers voire millions de tonnes de nourriture impropre à la consommation qui finissent dans nos assiettes quotidiennement.

Quel sort réserve la justice gabonaise à ces opérateurs économiques indifférents à la santé de toute une Nation ? Affaire à suivre.

Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille