spot_img

Infrastructures: la déforestation du site du nouvel aéroport de Libreville va commencer.

Une délégation de responsables d’une entreprise saoudienne (ICAD), et de deux entreprises marocaines (SGTM et NOVEC), sont venus présenter au gouvernement gabonais, vendredi 3 mai à Libreville, les projets de construction d’une gare multimodale ainsi que du nouvel aéroport international Libreville dont la déforestation débute dans 30 jours.

Plus que 30 jours et les travaux de déforestation du nouvel aéroport international de Libreville, situé à 28km de la capitale. Sa déforestation va valoir 3400 d’hectares de bois à couper. Ce sera en fait un  »aéroville » c’est-à-dire un aéroport et une ville, une gare multimodale comprenant une gare ferroviaire setrag et une gare routière.  »Car il sera pénible pour le voyageur qui descend de l’avion à Nkok, de prendre encore le taxi pour aller embarquer dans le train à Owendo. Il faut prolonger le plaisir du voyage qu’il vient d’avoir », a déclaré une source proche du dossier.

Ce nouvel aéroport a une superficie de 4500 hectares et a nécessité le relogement d’habitants de 14 villages. Le plus grand nombre a été dédommagé en espèces, les autres ont reçu des maisons clés en mains.

Le groupe saoudien ICAD qui est un des soumissionnaires pour fournir tous les équipements et les outils d’aide à la navigation est celui qui l’a fait pour l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar, au Sénégal. Cet aéroport est opérationnel depuis 6-7 mois. ICAD installe actuellement les équipements de navigation de l’aéroport de Djeddah, en Arabie saoudite, capable d’accueillir 60 millions de passagers par an.

Pour le management du projet ICAD va construire deux buildings à Nkok, la tour de contrôle et la station de sécurité et de lutte contre l’incendie, en coordination avec l’Asecna (Agence de navigation aérienne) et toutes les activités connexes.

SGTM est venu présenter le modèle de gare routière et de gare maritime qu’elle compte construire au Gabon. C’est une entreprise qui existe depuis 1947, qui a construit la nouvelle gare routière de Rabat avec une gare ferroviaire est en dessous, au sous-sol.
Pour ce qui concerne la gare maritime, SGTM a présenté le modèle de la gare de Tanger Med où la gare ferroviaire se trouve dans le sous-sol.
NOVEC va en revanche commencer l’étude de faisabilité du projet.
 »Nous voulons moderniser nos infrastructures aéroportuaires et portuaires pour en faire les vitrines de notre pays », a déclaré le ministre des Transports, Justin Ndoundangoye.

Pamphil EBO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille