spot_img

Journalisme : l’appel à la solidarité pour François Duc Moukouangui abandonné à lui-même.



François Duc Moukouangui, brillant journaliste de la radio panafricaine Africa N°1 est dans un état critique au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Rongé par une gangrène, il risque une amputation du pied gauche faute pour lui de s’acquitter des frais de prise en charge médicale.

En cessation de payement depuis plus de 16 mois déjà, François Duc Moukouangui ne peut plus subvenir à ses frais médicaux afin de vaincre la gangrène qui ne cesse d’évoluer sur son pied gauche. 

Grand journaliste de la radio panafricaine (qui n’est plus que l’ombre d’elle-même) l’homme et environ cinquante de ses collègues sont abandonnés et ne savent plus où mettre de la tête. 

À ceci, s’ajoute la longue liste des agents de Téléafrica, de Kanal7 (futur gabon culture et nature) qui sont pour certains, malades, dans la rue, à la quête d’un emploi. Malgré plusieurs rencontres avec la tutelle notamment plusieurs Ministres depuis Alain-Claude BILIE-BY-NZE jusqu’à Guy-Maixent MAMIAKA, les promesses sans suite sont additionnées.

Avant d’être interné, François Duc Moukouangui a fait parti du collectif mis en place par le Ministère de la Communication, ce casting devait permettre la mutualisation des compétences au sein du Groupe Gabon Télévision,  le journaliste fut ensuite nommé coordonnateur des rédactions puis remercié.

En attendant la réaction du gouvernement sur la régularisation de la situation des agents des médias cités ci-dessus et  la solidarité nationale autour de François Duc Moukouangui est vivement encouragé au  « 07945076 ».


Pierre Rolland.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille