spot_img

La CNAMGS révolutionne le paiement des pharmacies

La Caisse nationale de garantie sociale a signé jeudi 2 mai 2019, à Libreville, un protocole d’accord avec Ecobank et le Syndicat des pharmacies du Gabon (Sypharga), en vue d’assurer le règlement financier dû aux pharmacies certifiées en 24 heures. C’est la fin des mois de factures impayées.

Cet accord de partenariat permet d’améliorer la prise en charge des usagers de la CNAMGS en fluidifiant l’accès aux médicaments et aux autres dispositifs médicaux. Il assure même un meilleur règlement des factures que la CNAMGS doit aux pharmacies.


Un grand nombre de pharmacies du pays ne vendaient plus les médicaments aux patients avec le ticket modérateur de la CNAMGS parce que la CNAMGS s’était illustré à maintes reprises comme un mauvais payeur. Des millions de francs CFA d’impayés qui avaient une incidence dommageable sur la trésorerie de ces pharmacies. Elles ne pouvaient plus faire autrement que de refuser de servir les ordonnances des assurés de la CNAMGS. Et cette situation mettait les patients en péril.


La CNAMGS vient donc mettre fin aux récriminations souvent fondées des pharmacies avec ce mécanisme de règlement bancaire permanent à travers Ecobank.
Selon ce protocole d’accord, les pharmacies seront désormais payées en 24 heures après la prestation via Ecobank.


Renaud Allogho Akue, le directeur général de la CNAMGS en donne la confirmation. « Cette convention entre dans le cadre des travaux que nous avons entrepris depuis un certain temps. Comme vous la savez la CNAMGS procède aux paiements des factures de ses prestataires avec parfois des retards qui ne correspondent pas nécessairement aux délais de leur calendrier, où ils doivent se ravitailler et payer à leur tour leurs prestataires.

Nous avons donc travaillé pour trouver une solution qui leur permet de ravitailler leurs stocks et que les suspensions de prestation cessent. Aujourd’hui nous avons une solution pérenne avec Ecobank qui leur permettra, sous 24 heures, de rentrer dans leur dû », s’est-il réjoui.
Mais le directeur général de la CNAMGS se donne un an pour juger de la fiabilité de ce système révolutionnaire. « Cette convention a une durée d’un an. Nous voulons d’abord bien voir comment cela fonctionne. La CNAMGS sera ravie de poursuivre cette innovation si elle est concluante », a-t-il signalé.
Une chose est sûre, le système va dans le sens de l’amélioration de la qualité de prise en charge médicale des populations au quotidien, un objectif maintes fois exprimé par les plus hautes autorités du pays.
La présidente de Sypharga, le Dr Grâce Lise Nze Nkoure, n’avait que ses mains pour applaudir ce protocole d’accord. « Nous nous félicitions de voir cet accord aboutir. Je suis heureuse pour cette action d’aujourd’hui. Pendant un an au moins, les pharmacies n’auront plus à se plaindre », a-t-elle félicité.
Pamphil EBO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille