spot_img

l’Aninf en grève pour des primes de rendement: Oui..mais quel est donc ce rendement ?

Faire grève pour des primes de rendement et les exiger pour le mois suivant celui de la grève est une exception Gabonaise qui suscite certaines intérrogations sur le continent.

 

 

Au Gabon, le droit de faire grève est reconnu et encadré par la constitution, et le code du travail. Du dépôt de préavis du préavis aux différentes modalités de conciliation la liberté de tous est préservée dans le cadre de la loi. Et si les syndicats professionnels Gabonais pour la plupart ne répondent pas aux exigences de la loi ( Très peu de syndicats professionnels Gabonais sont capable de fournir : fichier des membres, états des cotisations  NDLR ) il reste néanmoins que la légitimité et l’objet de certaines grèves ne peut être contesté.

Instaurées en 2014 dans un soucis d’égalité et de valorisation des agents publics les plus méritants, certaines primes étaient venues remplacer les obscures fonds communs dont la gestion ne correspondaient à aucune pratique déontologique en matière de deniers publics. Cette mesure a permis d’augmenter le nombre de bénéficiaire à 30 667 contre 9000 avant la réforme.

Ces primes comme cela est le cas dans les entreprises privés étaient assujeti au rendement individuel de l’agent public. Nonobstant le non respect des obligations liés au droits de grève à l’exemple du service minimum, on constate pour le regretter que les grèves pour des primes de rendement paralyse des administrations entières.

Est-ca à dire que tous les agents en grèves sont méritant? ou alors les primes de rendement continuent à être reversé à certains agents publics comme une forme de bonus collectif contrairement à l’esprit de la réforme qui voulait récompenser ceux des agents civils de l’état qui se feraient remarquer pour leur abnégation à la tâche.

Dans le cas le cas de l’Aninf on suppose que tous les agents en grève méritent cette prime, car ils ont été évalué et il a été convenu qu’ils ont fourni un très bon rendement dans la période incriminée. Il serait approprié dans ce cas que les syndicats de l’Aninf publient les évaluations de tous ces agents méritants la prime de rendement, afin qu’elles inspirent d’autres administrations à faire du 100% dans le rendement. Dans l’incapacité se posera la question de la maitrise des textes de lois par les syndicats et de l’application des réformes par les administrations techniques.

 

 

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille