spot_img

Le Gabon recrutera de nouveaux magistrats

La lenteur du système judiciaire constitue un dysfonctionnement terrible qui cause des préjudices tous les jours aux Gabonais. Le recrutement de nouveaux magistrats fait partie des solutions prônées par le gouvernement.

Le déficit de magistrats serait à l’origine de ce dysfonctionnement. Le Gouvernement a donc prévu de relancer le fonctionnement de l’Ecole nationale de la magistrature.

Par ailleurs, la courbe des magistrats qui vont bientôt partir en retraite est grandissante. Il faut vite relancer l’Ecole nationale de la magistrature.

Mais cette relance va s’accompagner de nouvelles filières de formation. Il faudra adapter par exemple les spécificités d’études aux nouvelles formes de criminalité. Il s’agit d’instituer une classe de magistrats de l’ordre financier, des magistrats spécialisés dans la lutte contre le terrorisme, contre les crimes fauniques, contre les crimes économiques.

Le gel des recrutements concerne donc la Fonction publique générale. Ce qui dire que dans certains secteurs où le Gabon manque de compétences, de main d’œuvre, il fera des recrutements. C’est bien le cas du secteur des magistrats.

Les lenteurs de la justice seront également résorbées par le renforcement des structures d’accueil du personnel de l’appareil judiciaire.

En gestation déjà, il y a une loi qui vient matérialiser ce vaste projet. C’est la loi de programmation destinée à construire les prisons et les palais de justice neufs à l’intérieur du pays.

Pamphil EBO

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille