LIBREVILLE : DES PISTES DE SOLUTIONS POUR UNE POSSIBLE REPRISE DES ACTIVITÉS DU « MOUTOUKI »

Le maire de Libreville, Eugène Mba a rencontré les représentants des opérateurs économiques exerçant dans la vente de friperie lundi 21 février. L’objectif était de trouver des pistes de solutions pour une possible reprise des activités de vente de friperie, qui avait été interdite par la mairie en janvier compte tenu de la situation sanitaire alarmante du pays. Parmi ces solutions, figurent le dépistage des tenanciers et l’observation des gestes barrières.

Le maire n’a pas manqué d’expliquer aux tenanciers les raisons de sa décision concernant l’interdiction de vente de friperie. Il s’agissait entre autres de la montée exponentielle des cas de contamination de la deuxième vague de la pandémie au Gabon, de sauver des vies et préserver la population, mais aussi l’apparition du variant britannique. Les représentants du collectif des jeunes vendeurs de friperie ont fait des propositions au maire par la voix de leur porte-parole Esté Manfoumbi. Le premier magistrat de la commune a exposé des solutions pour une possible reprise des activités de la vente du « Moutouki ». Il s’agit entre autres, de l’observation des gestes barrières, du dépistage des tenanciers, l’acquisition de gels hydroalcooliques, du port de gants et du respect de toutes autres mesures édictées par le gouvernement. L’édile de la ville était entouré du 4e adjoint au maire de Libreville, en charge des marchés municipaux, Edouard Nzengui-Nzengui, le directeur de cabinet du maire, Guy-Amour Moutoucky, et l’inspecteur général municipal Max-Florent Moukandjo.

Les négociations ayant été engagées entre les deux parties, il s’agit d’un défi de taille pour les tenanciers de friperie au Moutouki. En effet, ces vendeurs ont pour habitude de recevoir environ plusieurs clients qui se bousculent pour fouiller des ballots de vêtements avant de choisir ce qui leur plaît et laisser le reste. Seront-ils aptes à mettre en place un dispositif sanitaire assez strict pour observer les mesures émises par le maire ? Le respect de la distanciation sociale, le lavage des mains… Une question qui se pose suite à cette annonce.

Shekina Bibaye

Livraison
Urban FM