LIBREVILLE : LE MAIRE DU 5EME ARRONDISSEMENT BRUTALISÉ PAR DES POLICIERS

Chadi Moukarim, actuel maire du 5ème arrondissement de la commune de Libreville, a été pris à partie par des agents des forces de l’ordre, dans la matinée du 30 décembre 2020. Selon plusieurs sources concordantes, il s’est insurgé contre la destruction du centre préscolaire sis à l’École publique de Lalala.

« Cette école construite il y a plusieurs années par la mairie de Libreville est subitement devenue la propriété d’un tiers ce qui n’est absolument pas normal. » Déplore Cley Jeremy, un proche de Chadi Moukarim présent au moment des faits. Selon lui, ce sont près de 10 agents qui se sont « jetés » sur le maire pour avoir manifesté son refus de de voir détruire cette école qui accueille depuis plusieurs décennies des enfants de sa circonscription électorale.

« Ce matin, aux environs de 10 heures, les agents sont arrivés avec l’intention de détruire l’école. Je me suis rapproché et ils m’ont dit qu’ils avaient une décision du tribunal. Sans nous la montrer. Le propriétaire est un Libanais.», a rapporté un riverain à nos confrères Gabon Media Time.

Après avoir été passé à tabac, puis menotté, le Maire a été relâché. Il serait actuellement en soins intensifs à la Polyclinique El Rapha.

Freddy MOUSSOUNDA

Livraison
Urban FM