spot_img

Lutte contre les violences basées sur le genre: le plaidoyer de Sylvia Bongo Ondimba

Près d’un millier de personnes ont participé à une marche à l’appel de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO) pour réclamer plus de droits en faveur des femmes gabonaises.

La marche à laquelle prenait part la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba, a été marquée par la remise d’un mémorandum à Faustin Boukoubi, le Président de l’Assemblée nationale. Cette marche qui a aussi vu la participation de plusieurs membres du gouvernement, des associations féminines, de la société civile, sera suivie dans la journée par la remise du prix AGATHE OKOUMBA D’OKWATSEGUE en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes.

C’est pourquoi nous vous remettons en ce jour  et de manière solennelle le Plaidoyer en faveur des droits des femmes  et l’Enquête nationale sur les violences basées sur le genre.

Les femmes gabonaises regroupées en associations, et divers mouvements ont pris d’assaut l’esplanade de la place de la place de la paix sise au rond-point de la démocratie. Le cortège dirigé par Sylvia Bongo Ondimba la présidente de la Fondation éponyme a convergé vers l’Assemblée nationale.
Monsieur le Président, 
Lors de son discours de son discours de circonstance, Sylvia Bongo à interpellé le bureau de l’Assemblée nationale sur le nécessaire législation contre les violences basée sur le genre. 


« Il est temps que le Parlement sorte des infractions générales en mettant en place une législation spécifique répressive avec des circonstances aggravantes concernant les violences faites aux femmes pour dissuader les auteurs de ces barbaries. »

À l’assistance invitée à briser le silence lors de plusieurs campagnes, la Première Dame rappelle à un retour aux valeurs fondamentales.

Il est temps que le peuple gabonais revienne aux valeurs fondamentales respect de la vie de l’intégrité corporelle préservation de la famille.

Instantané de la marche – Medias241

Les marcheuses et marcheurs ont réitéré leur unité contre toutes formes de violences faites aux femmes. La présence remarquée de plusieurs personnalités masculines a fait dire à Sylvia Bongo que 

La présence d’hommes montre la suffisance que la voix de la femme gabonaise est entendue et que la cause est juste. avant de remettre le Plaidoyer en faveur des droits des femmes et l’Enquête nationale sur les violences basées sur le genre au Président de l’Assemblée nationale.

Depuis sa création en 2011, la FSBO porte un large plaidoyer sur la condition féminine au Gabon. Les chiffres relatifs aux violences faites aux femmes ont renforcé la nécessité de faire de pousser les législateurs à plus d’audace en faveur des femmes. Pour rappel les femmes paient le tribu le plus important des violences en tout genre. 92 % des violences sexuelles sont commises sur des femmes.

 Le mémorandum remit ce jour au bureau de l’Assemblée nationale est un pas supplémentaire visant à renforcer la législation. Cette initiative de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba saluée par tous les participants devra être suivie par des actions concrètes du ministère de la femme qui a obligation de mettre en œuvre les politiques relatives au plan sur la décennie de la femme. 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille