spot_img

MOMBO ET ROPONAT PROMETTENT DE RESTAURER L’IMAGE DE LA JUSTICE

Alex Mombo, remplaçant de Paulette Ayo Mba Akolly, au fauteuil de premier président de la Cour d’appel judiciaire de Libreville, et André Patrick Roponat, qui a succédé à Olivier Nzahou, au poste de procureur de la République et bien d’autres nommés et mutés au cours du Conseil supérieur extraordinaire de la magistrature ont pris leurs fonctions ce 25 novembre 2019 à Libreville.

Une image salie à redorer. C’est le défi lancé par Alex Mombo à tout l’appareil judiciaire gabonais.  »La perception qu’ont les justiciables de notre institution doit nous conduire à soigner davantage notre propre image, celle de notre justice tant décriée », a souhaité le nouveau premier président de la Cour d’appel judiciaire.  »Nous devons nous éloigner des comportements qui avilissent la justice et la mettent sous le feu de la volonté populaire », a-t-il renchéri.

 »Aux usagers, j’attire fermement votre attention sur le respect scrupuleux des procédures lorsqu’il s’agira d’exécuter les décisions de justice », a réitéré Alex Mombo.

André Patrick Roponat, a joué sur la même corde d’un blason à redorer. « Le port de la toge ne nous exonère pas de l’obligation du respect de nos semblables ».

Le nouveau procureur de la République, a promis redresser les torts, particulièrement des officiers de police judiciaire.  »Monsieur le procureur général de la Cour d’appel judiciaire, je n’hésiterai pas de vous saisir afin de faire peser l’autorité sur les magistrats et les officiers de police judiciaire qui évolueront en marge de la loi’‘.

Pamphil EBO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille