spot_img

« Où donc Colas a t-elle planqué les 10 milliards des voiries de Libreville et Franceville »?

C’est le billet Makaya du 23 janvier 2019 de notre confrère papier l’union qui revient sur un marché de réhabilitation des voiries publiques attribué à l’entreprise française Colas.

Makaya se demande « où donc Colas a planqué les 10 milliards que l’Etat gabonais aurait débloqué pour les travaux des 100km des voiries de Libreville et Franceville. » Makaya se cantonne à l’usage du conditionnel pour nous faire cette révélation, sans donner les détails qui permettraient de mener une enquête approfondi. D’abord, toutes nos recherches n’ont pas permis de relier la somme de 10 milliards et le marché dont il est question.

Cependant, il est plutôt commun que des marchés pourtant subventionnés par l’Etat n’arrivent pas à leur terme sans que les pouvoirs publics n’arrivent à établir les responsabilités. Dans un contexte, de bonnes gouvernances ou la situation économique mondiale requiert plus d’attention sur l’usage des fonds publics, les révélations de « Makaya » même au conditionnel exigent que les entreprises impliquées s’expliquent.

L’opinion publique sera ravie d’entendre la vérité, et la compagnie Colas serait bien avisée de communiquer sur les accusations du journal l’Union et de donner sa version des faits ou de ne rien dire ni faire et laisser sa réputation entacher par un énième scandale de détournement de fonds publics.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille