PATRICHI CHRISTIAN TANASA ÉJECTÉ DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE TOTAL GABON

L’ancien administrateur directeur général de Gabon Oil Company, incarcéré pour des faits de détournements de fonds publics a été éjecté de son mandat d’administrateur de TOTAL GABON.

Viré de Gabon Oil Company, puis incarcéré depuis novembre 2019, pour faits de détournements de fonds publics, Patrichi Christian Tanasa Mbadinga n’était pas totalement au chômage. La dernière assemblée générale de la filiale gabonaise du groupe TOTAL a révoqué son mandat d’administrateur. Une nomination qui était passé sous silence à l’époque et qui soulève le sempiternel débat du niveau de compétences des personnalités nommées aux hautes fonctions.

La gestion de Patrichi Tanasa à la tête de la société nationale des hydrocarbures s’est soldée par un trou de près de 100 milliards de francs CFA dans la trésorerie de l’entreprise et le démantèlement de plusieurs mécanismes de prédations des recettes pétrolières. Des opérations qui valent à plusieurs cadres de l’association des jeunes émergents volontaires de Brice Laccruche Alihanga de faire face à la justice gabonaise.

Dans le cadre de TOTAL GABON, c’est Aristide Obiang Mebale, qui va désormais porter la voix de l’Etat gabonais au sein de cette entreprise pétrolière. « La ratification de la cooptation, en qualité d’administrateur, de M. Aristide Obiang Mebale pour la durée restant à courir du mandat d’administrateur de son prédécesseur, soit jusqu’à l’Assemblée générale statuant sur les comptes de l’exercice 2020 », souligne le communiqué de presse de Total Gabon.

Pamphil EBO

Livraison
Urban FM