spot_img

QUAND Me MOUMBEMBE AVOUE SON MENSONGE AU SUJET DE NOUREDDIN BONGO VALENTIN

Lundi 24 février 2020 encore, il affirmait bec et ongles avoir fait l’objet d’une plainte déposée contre lui, par le coordonnateur des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin. Deux jours plus tard, donc ce mercredi, l’avocat se désavoue, reconnaissant avoir dit des contre-vérités, rapporte Lalibreville.

L’avocat de Bertrand Zibi affirmait lundi, avoir reçu un appelle le convoquant à la DGR pour dénonciation calomnieuse. Ses soupçons se sont tout de suite portés vers Noureddin Bongo Valentin.  Selon lui, cette accusation aurait un lien avec l’affaire Noureddin Bongo Valentin et les quatre syndicalistes ( Georges Mpaga, Marcel Libama, Ghislain Malanda et Jean-Rémy Yama), une affaire qui avait finalement été classée sans suite.

Contre toute attente, Jean-Paul Moumbembé s’est démenti ce mercredi. « Après vérification faite ce mercredi 26 février 2020, auprès du Parquet de la République près le tribunal de Libreville, il m’a été confirmé que monsieur Noureddin Bongo Valentin n’a posé contre moi aucune plainte, notamment pour dénonciation calomnieuse. « , a t-il déclaré.

Un acte qui jette le discrédit sur son statut d’avocat, qui avant tout devrait se baser sur des faits fondés et non des supputations et un certain acharnement dont fait preuve la société civile à l’égard du coordonnateur des affaires présidentielles.

Solange TAMO

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille