LE BUGADA TRAÎNÉ EN JUSTICE PAR LES ARTISTES

En vue de débloquer le paiement de leurs droits d’auteurs, qu’ils ne perçoivent plus depuis de nombreuses années, les artistes gabonais coalisés autour de deux associations ont porté plainte contre le Bureau gabonais des droits d’auteur (Bugada), au tribunal de première instance de Libreville. Ce 6 juillet 2020, ce dernier a renvoyé la prochaine audience entre les deux parties au 20 juillet 2020.

Deux associations l’Association des artistes gabonais (ASSAGA) et la Corporation des artistes réunis (CRA), sont montées au créneau en poursuivant pour la première fois le Bugada au tribunal, afin de déverrouiller tous les mécanismes qui empêchent leurs membres d’entrer en possession de leurs droits d’auteurs depuis 2017.

La direction générale du Bugada, chargée de gérer le paiement de cette manne financière qui pourrait sortir un bon nombre d’artistes gabonais de la précarité, a fait plusieurs promesses qui restent sans réponse depuis trois ans.

Au sortir de l’audience en référé au Palais de justice, le secrétaire général du CAR, Pierre Redambo, a souligné que la détermination des artistes va porter ses fruits. ” Pour beaucoup, c’était impossible de traîner le Bureau gabonais des droits d’auteur à la barre. Les revendications sont possibles au Gabon parce que nous sommes dans un État de droit ”, a-t-il déclaré.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.