BOLLORE CONTRAINT DE PRÉSENTER SES EXCUSES AU GOUVERNEMENT GABONAIS

Le ministre de l’Economie et des finances, Jean-Marie Ogandaga, a exigé ce lundi 10 février 2020, aux responsables de l’entreprise Bolloré Transport et Logistique, qui avaient diffusé des mensonges sur le logiciel Sydonia World, exploité par la direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI), de présenter leurs excuses.

Le gouvernement gabonais n’est pas satisfait des informations diffusées par les services du groupe Bolloré Transport et Logistique concernant le logiciel Sydonia World. Le ministre Jean Marie Ogadanga l’a fait savoir aux responsables du groupe qu’il a reçu ce lundi 10 février.

Ils ont déclaré que la douane gabonaise et les transitaires ne maîtrisent pas du tout ce nouveau logiciel. Bolloré a également signifié que les données antérieures à son déploiement le 13 janvier 2020, ont complètement disparu.

Pour le ministre Jean-Marie Ogandaga, ces informations erronées ont jeté le discrédit et semé la confusion sur ce dispositif performant et moderne développé par la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) et utilisé dans 85 pays.

« Le ministre confirme le bon fonctionnement du logiciel dont l’exploitation a permis d’enregistrer une hausse des recettes douanières et informe de la mise en place de formations à l’utilisation de Sydonia World au bénéfice des transitaires pour lesquels la DGDI n’a enregistré que deux participants pour le compte de la société susmentionnée », a expliqué le ministre.

Pour toutes ces raisons, le ministre a ordonné aux responsables du groupe Bolloré de présenter leurs excuses au gouvernement, à l’administration des douanes et aux partenaires techniques et financiers qui encouragent le Gabon à poursuivre ses réformes en matière de finances publiques.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.