FIN DE L’OPACITÉ DANS LA GESTION DE L’OPRAG

Le conseil des ministres du 31 janvier 2020, a porté à la tête du conseil d’administration de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG), Jean-Pierre Lasseny Duboze et à la Direction Générale Appolinaire Alassa. Les deux hommes devront faire face à plusieurs défis majeurs.

La nouvelle équipe hérite d’un chiffre d’affaires en croissance de 14%, pour le compte de l’exercice 2019, ainsi qu’un climat social stable et apaisé aussi bien en interne qu’avec les partenaires.

Landry Laccruche Lelabou, directeur général sortant a indiqué qu’il avait confié à la direction commerciale la mission de réaliser une croissance du chiffre d’affaires de 20% en 2020. Plusieurs grands chantiers sont engagés, à l’exemple des ports de N’Djolé, de Lambaréné et de Port-Gentil. L’équipe sortante a réussi à faire une économie de 35 millions francs CFA par mois sur les salaires. Ceci a favorisé la création de nouveaux emplois. Les nouveaux dirigeants ont également eu pour legs plus de 18 millions francs CFA mensuel de marge de manœuvre.

Si le nouveau PCA souhaite apprendre avant d’entreprendre, le nouveau directeur général veut pour sa part d’emblée mettre au profit de l’Oprag, ses vingt-trois années au sein de cette entreprise. Il a annoncé les couleurs pour une gestion plus ferme et souhaite mettre fin à l’esprit de passe-droit qui règne à l’Oprag.

Parmi les urgences soulignées par Appolinaire Alassa, on note entre autres le grand dossier de fusion-absorption de l’Oprag et du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC). Un audit va être diligenté, avant de décliner la vision stratégique, dans quelques jours. Pour l’heure le DG Appolinaire Alassa, assure que la continuité sera de mise sur les chantiers entamés dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.