ENVIRONNEMENT : PERENCO CONTINUE DE DÉPOLLUER LE SITE D’ÉTIMBOUE

Quelques jours après une caravane médicale qui n’a pas oublié l’essentiel aux autorités, les responsables de la compagnie pétrolière française ont rencontré ceux de la Direction Générale de l’Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN). L’objectif de cette réunion qui a eu lieu le mardi 13 avril 2021 est de préparer la réhabilitation des écosystèmes pollués par les activités pétrolières de Perenco.

Après avoir fait les morts sur cette question malgré les plaintes de la société civile et les cris d’alarme des populations impactées, la société française va assumer le principe de « pollueur – payeur » mis en place par le gouvernement pour ne plus excuser des activités pétrolières qui mettent en danger un écosystème important pour les générations futures.


La DGEPN et Perenco ont procédé à l’évaluation des différents travaux à mener et à la définition des délais d’exécution. À cet effet, il a été décidé du lancement d’importants travaux en saison sèche et de la réalisation d’analyses psycho-chimique. 


Notons que cette séance de travail est intervenue après celle de la Task force du 02 avril dernier. En effet, cette Task force mise en place par le gouvernement a effectué dans les départements d’Étimboue, Bendjé (province de l’Ogooué-Maritime) et de Ndolou (province de la Ngounié), une mission, afin d’apprécier les mesures prises par l’opérateur pour contenir les différents déversements et l’évolution des opérations de dépollution des mers, des terres et de la mangrove sur le site CB-1 Olendé. Ces vérifications ont permis de constater la fin des travaux de dépollution sur le site Olendé-West.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x