spot_img

GABON : Libreville et ses fidèles joggeurs

Depuis plusieurs années, la capitale Librevilloise est le théâtre d’un nouveau phénomène qui fait rage. Le long de son bord de mer, tout comme aux abords des rues de ses différents quartiers, surpris à l’heure du coucher du soleil, des coureurs. De plus en plus nombreux, ils arborent leur tenue de sport et se livrent aux joies et aux bienfaits de la course à pieds.

C’est connu, notre corps a besoin d’activités physiques pour garder le plus longtemps possible sa jeunesse et sa vitalité. Aussi, le sport c’est bon pour le moral, entend-t-on souvent. Il est donc facile de connaître les différentes raisons et motivations de ces joggeurs Librevillois, si fidèles à leur course du matin, ou du soir. En groupe ou en solo, les coureurs sont de plus en plus nombreux dans la capitale.

Oui, le sport, notamment le « jogging », a des vertus antistress, il permet à ceux qui le pratiquent de perdre le surplus de poids, il galbe le corps et redonne vie à la tonicité de ce dernier. La course à pieds aide aussi à la réduction du risque du cancer du sein et des maladies cardio-vasculaires et,  parvient  à diminuer les risques de diabète, pour ne citer que ces exemples.

Cependant, la capitale économique du Gabon s’est modernisée et Libreville compte à elle toute seule plus de 800 000 habitants. On imagine aisément le nombre de voitures en circulation et la pollution qui en émane ! Un danger permanent pour les usagers de la route. Les piétons et les « joggeurs » très exposés à ces fumées toxiques peuvent avoir recours à des masques anti pollution qui ont pour but de filtrer les particules fines dangereuses pour notre organisme.

Une alternative à la course en extérieur, la naissance de nombreuses salles de gym à travers la capitale où toutes les disciplines physiques peuvent y être pratiquées. Disponibles mais pas très accessibles à toutes les bourses, il ne faut pas compter moins de 40000 Fcfa pour un mois d’abonnement.

La course à pieds, ce sont des millions de coureurs à travers le monde. En France, ils sont estimés à environ 12 millions et parmi eux, 50% seraient des femmes. A Libreville aussi, les femmes courent et sont même de plus en plus nombreuses à s’y adonner.

De Paris à Libreville, le conseil des coachs sportifs réside dans la préparation à l’effort. Echauffez-vous par des étirements et finissez votre course par des étirements. A vos baskets, prêts, partez !

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille