spot_img

Le Ministère de la santé lance «Octobre Rose » par des séances de « Fitness Rose »

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)-Le ministère de la santé a lancé ce dimanche, la cinquième édition de ‘’Octobre Rose’’, la campagne de sensibilisation dédié au dépistage du cancer du sein au niveau international.

Pour rimer avec le thème de cette année qui est « sport et santé », outre le dépistage en lui-même, la campagne a débutée par un cours de fitness ‘’rose’’ (réveil musculaire, abdos fessiers, Zumba, stretching) au palais des sports de Libreville. Le dépistage gratuit est organisé également sur place.

En adéquation avec l’importance que le pays donne à ce combat, la campagne d’Octobre Rose, s’adresse à l’ensemble des Gabonais et des Gabonaises et met l’accent sur les deux formes de cancer les plus répandues au Gabon : cancer du sein ET cancer du col de l’utérus. Le dépistage est GRATUIT dans les structures de santé  publique et accessible à chaque femme de plus de 25 ans, tout au  long de l’année.

Pour le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, «au Gabon, cela fait 4 ans que ce concept a été développé grâce au programme «Agir contre le Cancer» de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba». «Ce programme a permis de sauver des vies à de nombreuses femmes qui, grâce à Octobre rose, sont allées dans des structures se faire dépister et certaines vies ont été sauvées parce que lors de ces dépistages, l’on a constaté que certaines avaient des lésions précancéreuses qui pouvaient être soignées rapidement, tandis que certaines étaient à un stade élevé de la maladie. Ce qui a permis une prise en charge à l’Institut de cancérologie de Libreville», a-t-il déclaré.

Durant ce mois, l’objectif est de « parler du cancer, informer, mobiliser, convaincre les femmes de se faire dépister, donner de l’espoir et inciter les acteurs économiques et associatifs locaux à promouvoir la  détection précoce ».  «Le cancer est une maladie silencieuse, qui évolue sans bruit dans notre organisme et la vie cachée du cancer est entre 10 et 15 ans. C’est pourquoi il faut toujours promouvoir le dépistage parce que nous pouvons croire que nous sommes bien portants alors que la maladie se développe», a insisté le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong.

Quatrième cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde, le cancer du col de l’utérus est encore peu connu Gabon et sa dangerosité sous-estimée. Il touche chaque année plus de 3 000 femmes. Pourtant, son dépistage est aujourd’hui encadré, et à la portée de toutes. Lui aussi dangereux pour la santé, le cancer du sein est une tumeur maligne de la glande mammaire et fait plusieurs milliers de victimes par an. La prévention se présente comme le début de solution à ces deux maux.

Il est question, d’«intégrer le sport et l’alimentation saine à la lutte contre le cancer». Le sport permet non seulement de maintenir la forme, d’améliorer la santé, mais de réunir les femmes et les mobiliser afin qu’elles puissent être sensibilisées sur la question. La mauvaise alimentation, soutient le Dr. Ngounda, fertilise le terrain pour le cancer, y compris les IST. «L’excès de sucre et de graisse entraînent la production des toxines qui favorisent l’accroissement des cellules cancéreuses. Il y a également les infections sexuellement transmissibles (IST), notamment en ce qui concerne le cancer du col de l’utérus. Ce qui implique la prévention par le port du préservatif ou le retard par exemple du premier rapport sexuel», a indiqué le Dr. Nathalie Ngounda, directrice de Prévention et de Contrôle du Cancer au ministère de la Santé.

Bien que les statistiques précises ne sont pas connu, les autorités du ministère de la santé affirment néanmoins que «les chiffres sont élevés et alarmants». Et, aujourd’hui, seules 20% de femmes adhèrent au dépistage du cancer du col. Or, l’on devrait être à 100% d’adhésion au dépistage. «C’est pour quoi tant que cet objectif n’est pas encore atteint, nous allons poursuivre cette sensibilisation», a déclaré le Dr. Obiang.

1 femme sur 8risque de développer un cancer du sein. Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie. ‘’Octobre Rose’’propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant. Pour le ministère de la santé, Octobre Rose est aussi une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille