COVID-19 : MISE EN PLACE DES BRIGADES MIXTES POUR SANCTIONNER LES INDELICATS

« Sur instruction du Premier Ministre, nous allons renforcer la surveillance sanitaire avec les brigades mixtes dont la mission est de veiller au respect des mesures barrières » A annoncé Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la santé, au cours d’une conférence de presse tenue ce 19 novembre 2020, dans la salle de réunion du ministère dont il a la charge.

Cette annonce fait suite à un relâchement observé de l’application des mesures barrières, pour freiner la propagation de la Covid-19 au Gabon. Selon Guy Patrick Obiang Ndong l’on observe « de plus en plus de rassemblement non-essentiels et des personnes qui portent mal leurs masques ou ne les portent carrément pas ». Ces comportements ne sont pas sans conséquence sur les nouvelles données épidémiologiques au Gabon. Les chiffres donnés par le comité de pilotage de plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus (COPIL) montre une légère augmentation du taux de contaminations (10 par jour contre 5 par jour il y’a un mois), ainsi que le taux de décès (6 décès en un mois).

Le ministre de la santé a donc annoncé que des sanctions seront prises à l’encontre des indélicats « Des sanctions sévères seront affligées en cas d’infractions ». A –t-il fait savoir. Avant d’ajouter que «ces brigades seront accompagnées de la commission laboratoire pour effectuer des tests de dépistage in situ. » Des brigades composées des agents du COPIL, du Ministère de la Santé, de la Défense, de l’intérieur, du commerce et du transport, elles vont veiller au respect des mesures barrières et des protocoles sanitaires dans les secteurs d’activités à risque.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat