spot_img

Affaire Kevazingo : Les Ministres Guy-Bertrand Mapangou et Jean-Marie Ogandaga proches d’une démission ?

Les sanctions à titre conservatoires qui touchent les directeurs de cabinets du Ministres des Eaux et Forêt, Guy-Bertrand Mapangou, et celui de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, pourraient amener ces deux membres du Gouvernement à démissionner, pour de multiple raisons.

Malgré la présomption d’innocence que bénéficient le directeur de cabinet du ministère de l’Economie, et les agents de la filière bois et des douanes, la question vaut son pesant d’or. Car, nul besoin de rappeler que le directeur de cabinet est le plus proche collaborateur d’un ministre. Ce qui a amené surement le porte-parole du gouvernement, Nanette Longa-Makinda, dans son discours, à préciser que « les Membres du Gouvernement qui seraient impliqués dans cette affaire sont invités à tirer les conséquences qui s’imposent ».

Mais aussi, de souligner que les premiers éléments de l’enquête menée par la direction générale de la contre ingérence (B2) et par la police judiciaire, montre qu’il y a « des graves dysfonctionnements, ainsi que des complicités actives et passives intolérables tant dans les administrations des Eaux et Forêts, des douanes et des opérateurs économiques de la filière ».

Le Premier Ministre Julien Nkoghé Békalé, avait d’ailleurs affirmé avec un ton ferme, au terme de sa visite au ministère des Eaux et Forêts et à la Direction générale des douanes, « qu’il n’y a pas de place à la corruption dans notre gouvernement ».

Notons aussi que si ces derniers venaient à démissionner, cela prouverait que ces membres du Gouvernement souhaiteraient voire la justice gabonaise travailler avec les coudés franches.

Maxime OWONO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille