spot_img

Gabon: Nkoghe Bekale inaugure le nouveau quai et terminal de pêche à Owendo

Le Premier ministre gabonais Julien Nkoghe Bekale a inauguré mercredi 8 mai 2019, l’extension du quai du nouveau port international d’Owendo et son terminal de pêche, dans la commune de Libreville, en présence de plusieurs personnalités.

Cet ambitieux et couteux projet est né de la volonté de Gabon special economic zone (GSEZ), d’offrir de meilleures infrastructures sur le marché national et international à la dimension de son port minéralier et de sa zone économique spéciale. La multinationale a augmenté la capacité de chargement et de déchargement en simultané des navires accostant à port, en vue de porter les volumes traités à 7 millions de tonnes par an.
« Avec cette extension la profondeur à quai a été améliorée de 13 mètres. Le quai peut désormais accueillir 3 navires de type Panamax avec une longueur totale de 720 mètres. Ce qui réduit considérablement le temps d’attente des navires entrant et cela optimise la production et la qualité de service », a expliqué Justin Ndoundangoye, le ministre des Transports et de la logistique.

Cette nouvelle infrastructure compte des grues mobiles, une flotte de plus de 200 camions pour le transport de tous les types de marchandises, un entrepôt de 11.000 mètres cube.

L’entreprise GSEZ a considéré qu’à part l’extension du quai il fallait bien construire un terminal de pêche. Le gros de la production halieutique tirée dans les eaux gabonaises était envoyé en Côte d’Ivoire, faute d’une infrastructure appropriée. « Avec ce centre de pêche, GSEZ met à la disposition du pays et de la communauté des pécheurs plusieurs quais d’amarrage dont le plus long est de 300 mètres. Avec ses 13 mètres de profondeur, ce port de pêche devient capable d’accueillir des chalutiers et des bateaux de pêche de toutes sortes», a indiqué Justin Ndoundangoye.
Une conception renforcée par Prisca Koho Nlend, ministre de la Pêche et de la mer, pour qui « la construction d’un port et l’aménagement d’un linéaire de qualité dédié aux activités de pêche constituait une urgence pour l’économie nationale dont le déficit de produits halieutiques se situe à 40% de la demande nationale. Toute chose qui concourait à la vie chère dans notre pays ».
Faute d’infrastructures d’accueil et de conditionnement des produits de la pêche, toute ambition d’industrialisation du secteur au Gabon était impossible. Et Prisca Koho l’a bien précisé. « Le Gabon était réduit à la simple délivrance de licence de pêche tout en se contentant des déclarations de capture communiqués par ces ports africains. Mêmes les débarquements les plus accessoires n’étaient guère envisageables ». Ce nouveau terminal de pêche est donc le bienvenue.
Théophile Ogandaga, administrateur directeur général adjoint d’Olam Gabon a pour sa part signalé que l’extension du quai, dont la longueur totale est de 800 mètres, a coûté un investissement de plus de 34 milliards de Fcfa.
La cérémonie s’est terminée notamment par la coupure du ruban symbolique et la visite du quai.
Pamphil EBO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille