Kevazingogate : le Premier Ministre exhorte les fonctionnaires à plus de vigilance

Au sortir d’une descente de terrain au ministère des Eaux et Forêts et à la Direction générale des douanes et droits indirects d’Owendo, le Premier Ministre Julien Nkoghe Bekale a exhorté les fonctionnaires de ces entités publiques à plus de vigilance.

Au terme de sa descente de terrain, le chef du gouvernement a tenu une réunion avec le procureur de la République, Olivier Nzahou, et plusieurs de ces ministres, dont celui de la Justice, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, des Eaux et Forêts, Guy-Bertrand Mapangou, de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, et de l’Emploi, Nanette Longa-Makinda.

Après avoir réitéré les propos du procureur de la République, qui avait déjà annoncé que 200 containers avaient été localisés (sur les 353 disparus au port d’Owendo), le Premier Ministre a lancé un message aux fonctionnaires du ministère des Eaux et Forêts, et des Douanes. « Nous sommes aussi venu sensibiliser les fonctionnaires de ces administrations d’être plus vigilants, de faire très attentions dans leur travail. Nous ne sommes pas venus pour les sanctionner, nous sommes venus pour leur demander d’être plus vigilants », a martelé Julien Nkoghe Bekale.

Il a par ailleurs affirmé que les responsables n’auront aucun traitement de faveur. « Mais je dois vous dire que si, à la suite de l’enquête conduite par le procureur de la République, des responsabilités sont clairement établis, le gouvernement prendra des sanctions à la mesure de la gravité des faits qui sont dénoncés », a-t-il précisé.

Notons que les premiers éléments de l’enquête ont montré que des nombreux chinois étaient derrière ce scandale. Le Chinois Wu Jufeng, qui se fait aussi appeler François Wu, serait le cerveau de la bande. Il a reçu l’aide de deux de ses compatriotes, Zhu Kongfu et Amy Zang. Outre ce trio de chinois, « des fonctionnaires publics des Eaux et forêts et des Douanes ont activement et passivement favorisé la disparition desdits containers » a précisé il y a quelques jours le procureur de la République, Olivier Nzahou.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.