spot_img

Setrag: incompétent, Patrick Claes démissionne

Les accidents répétitifs des trains à cause notamment des erreurs humaines et du délabrement de la voie ferrée ont eu raison de Patrick Claes, qui a démissionné de son poste de directeur général de la Société d’exploitation du transgabonais (Setrag).

Un départ précipité par un bilan accablant. Trois accidents en l’espace de trois mois dont la collision entre deux draisines, et la mort de deux compatriotes, ce n’était jamais arrivé. Patrick Claes a rendu son tablier.

La démission a été acceptée par le conseil d’administration de l’entreprise réuni le 14 juin 2019, soit quatre jours avant un deuxième déraillement de train en l’espace d’un mois.

Pour l’occasion, le conseil a rendu un grand hommage à Patrick Claes pour ses nombreux projets de construction et son implication dans la rénovation de la voie ferrée.

Mais tous les accidents survenus ces derniers temps sur la voie ferrée ont mis les réalisations du Belge sous l’éteignoir.

L’intérim de la direction générale à Christian Magni. Entretemps, la Setrag a déjà lancé le processus de recrutement d’un nouveau directeur général pour remplacer Patrick Claes.

Dans le quotidien l’Union au lendemain de du dernier déraillement de train, le ministre des Transports et du tourisme Justin Ndoundangoye, tirait à boulets rouges sur la Setrag.

Il avait fustigé l’incapacité de la direction générale de la Setrag à vérifier les contrôles de maintenance des wagons, conformément aux clauses de concession signée avec l’Etat.

Le dernier accident en date concernait le déraillement d’un train minéralier affrété par la Comilog (Compagnie minière de l’Ogooué).
Tous les trains sont cloués au sol sur place à la suite de cet accident qui a sérieusement endommagé la voie.

Rhona Charline M’WENKONDET

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille