spot_img

Société : pourquoi la direction générale de la météo n’a-t-elle pas prévu la crue de l’Ogooué ?



Long de près de 1200 km, le fleuve Ogooué est sorti de son lit, plus de la moitié des quartiers de Lambaréné sont encore dans l’eau à date. Si le phénomène qui arrive tous les 3 ou 4 ans peut imputer aux conséquences du réchauffement climatique, il n’en demeure pas moins que personne n’a rien vu venir. Alors que le Gabon dispose d’une direction de la météorologie.



Au Gabon de la météo le grand public ne connaît que le célèbre Elmuth Moutsinga, dont les prévisions météorologiques au 20 heures de journal de la RTG étaient juste une fois sur 10. C’est avec cette caricature de « météo » que beaucoup de Gabonais ont grandi.

Pourtant il existe au sein du ministère des Transports une véritable direction générale de la météorologie qu’on aurait légitimement cru capable de prédire le déluge d’eau qui s’est abattu sur le Moyen-Ogooué afin les populations anticipent sur les risques.

Comme la direction générale des catastrophes naturelles, la direction générale de la météorologie ne semble exister que pour célébrer les journées internationales dédiées à leurs métiers.

Bien heureusement la montée des eaux dont sont victimes plusieurs milliers d’habitants du Moyen-Ogooué n’a pas fait de victimes en vies humaines. Et ce n’est pas grâce à un processus d’alerte qui aurait fonctionné loin de là.

Quand il y aura pertes en vies humaines, la réflexion portera peut-être sur la capacité de ces directions à informer les préfets ou gouverneurs des catastrophes imminentes pour que ceux-ci prennent les dispositions qui permettent de sauver des vies et des biens.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille